Behringer MonoPoly

679 € TVA incl. · Envoi gratuit
Expédition estimée le Jeudi, 30.09.
Disponible immédiatement

Détails produits

Synthétiseur analogique 4 voix

  • 37 touches sensibles à la vélocité
  • 4 oscillateurs avec formes d'ondes triangulaires, en dents de scie et à impulsions (modulation de largeur d'impulsion incl.), sélecteur d'octave, contrôles de réglage fin et de volume
  • Les oscillateurs peuvent être joués de manière monophonique, à l'unisson (avec mémoire d'accords) et polyphonique
  • Synchronisation de l'oscillateur et modulation croisée avec intensité réglable
  • Générateur de bruit
  • Filtre passe-bas avec résonance et suivi du clavier réglable
  • 2 enveloppes ADSR pour VCF & VCA
  • LFO 1 avec 4 formes d'onde (triangulaire, carrée, dents de scie ascendantes/descendantes) et intensité réglable via la molette de modulation
  • LFO 2 avec forme d'onde triangulaire pour la modulation de largeur d'impulsion
  • Arpégiateur
  • Molettes de pitch et de modulation
  • Panneau de commande réglable
  • Dimensions: 648 x 361 x 90 mm
  • Poids: 10,3 kg
  • Bloc d'alimentation 12 V DC incl.
  • Flight case adapté optionnel non-fourni (#512982#)

Connexions:

  • Sortie ligne sur Jack mono 6,3 mm
  • Sortie casque sur Jack stéréo 6,3 mm
  • Entrées/sorties CV & Trigger sur Jack mono 6,3 mm
  • Entrées CV pour modulation de coupure VCO FM & VCF sur Jack mono 6,3 mm
  • Entrée footswitch pour Portamento sur Jack mono 6,3 mm
  • Entrée Arpeggiator Sync sur Jack mono 6,3 mm
  • MIDI In/Out/Thru
  • Port USB-B

Version moderne du synthé classique à 4 VCO

Le nom en dit long : le MonoPoly original, sorti en 1982, était un synthétiseur analogique monophonique qui pouvait également être joué polyphoniquement. L'astuce derrière cette prouesse consistait en l’assignation individuelle de chacun des quatre VCOs à une voix indépendante avant d’être traités par le filtre et VCA communs. Ce concept a fait du MonoPoly une alternative bon marché non seulement aux grands synthés polyphoniques de l’époque, mais aussi à ses concurrents monophoniques tels que le Minimoog et l'ARP Odyssey. Au cours des années 90, le MonoPoly est devenu une sorte d’arme secrète sur la scène de la dance music, car ses quatre VCOs pouvaient engendrer des basses puissantes et des leads très riches. En conséquence, son prix n'a cessé d'augmenter sur le marché de l’occasion. Pour notre plus grand bonheur, Behringer a fidèlement et minutieusement recréé ce grand classique, tout en y rajoutant quelques éléments modernes et bienvenus – rendant ainsi ce synthétiseur au caractère bien trempé de nouveau accessible à tous.

Unisson, polyphonie et accords

Dans les années 80, le MonoPoly était remarquablement bien équipé pour un synthé analogique. Ses quatre VCOs synchronisables capables de se moduler mutuellement, ainsi que son filtre de résonance si caractéristique, le distinguaient particulièrement de ses concurrents. Ce synthé à la personnalité affirmée peut également se montrer agressif lorsque cela est nécessaire. Le mode Key Assign (mode d’attribution des touches) permet de basculer entre le mode unisson monophonique et le mode paraphonique. Il existe également une fonction "Share" qui permet au synthé de déterminer automatiquement s'il doit entrer en mode "unisson" ou bien "poly" selon le nombre de touches enfoncées. La fonction Chord Memory (mémoire d'accords) est un réglage spécifique au sein du mode unisson : il devient alors possible d’assigner à une seule touche des accords comprenant jusqu’à quatre notes. Cette fonctionnalité est très populaire (notamment dans la musique house et d'autres styles minimalistes) car elle permet une expression musicale créative et flexible, surtout lorsqu’elle est associée à l'arpégiateur intégré.

Clairement une bonne affaire

Pour la plupart d’entre nous, le rêve de posséder un MonoPoly semblait jusqu’à présent inaccessible. D’une part les modèles originaux sont plutôt rares - et d’autre part lorsqu’ils apparaissent, leur prix est généralement prohibitif. Heureusement, le MonoPoly de Behringer est franchement abordable et peut être facilement acquis par les home-studistes ou musiciens de scène qui pourront sans hésitation l’emmener en tournée. De plus, certaines fonctionnalités ont été ajoutées ou mises à jour, telles que la compatibilité MIDI et USB, les entrées et sorties permettant le contrôle et la synchro à travers les CV/gate, ainsi qu'un panneau rabattable qui facilite le jeu ainsi que la création sonore. Ce synthé, plutôt simple d’utilisation et néanmoins très performant, attirera principalement les musiciens à la recherche d'un synthétiseur monophonique expressif, tout en offrant la possibilité de créer des tapis sonores et des accords simples rapidement et efficacement. L'arpégiateur ainsi que la fonction de mémoire d'accords fonctionnent parfaitement de pair avec des séquenceurs externes car leur synchronisation est réalisée sans effort.

À propos de Behringer

L'entreprise, fondée en Allemagne par Uli Behringer et maintenant basée en Chine, est la référence des équipements bon marché depuis son premier produit, le Studio Exciter F. Des consoles de mixage, telles que l'Eurodesk MX8000, ainsi que d'innombrables processeurs de signaux et, plus tard, également des équipements de traitement du son, ont permis à des millions de musiciens d'équiper leurs home studios, salles de répétition et sonos mobiles même avec un budget limité. La gamme de produits de Behringer a continué de croître au fil des années. En reprenant d'autres sociétés, telles que Midas, Klark Teknik et TC Electronic, le groupe Music Tribe a su diversifier sa gamme de produits et bénéficie aujourd’hui de nouveaux savoir-faire techniques. La gamme encore jeune des synthétiseurs de Behringer poursuit la philosophie de l'entreprise en proposant du matériel bon marché répondant aux standards de qualité des gammes de prix supérieures.

Un clavier compact et polyphonique

Avec son clavier de 37 notes, le MonoPoly est parfaitement adapté aux leads solos ainsi qu’aux grosses lignes de basse. Le clavier possède une tessiture suffisante pour les progressions d'accords simples et la véritable force du Monopoly réside dans cette association du mode paraphonique et de la fonction de mémoire d’accords. Lorsque cette dernière est utilisée en conjonction avec l'arpégiateur, il devient possible de créer rapidement des motifs complexes. Le Monopoly peut également être contrôlé par un séquenceur analogique externe – le filtre et le VCO FM seront alors pilotés rythmiquement et indépendamment. Le panneau rétractable du MonoPoly le rend facilement transportable – il pourra ainsi être emmené sans encombres aux concerts ou au project-studio.

Plus en détail : la paraphonie est-elle équivalente à la polyphonie ?

Pour qu’un synthétiseur soit polyphonique, il faut que toutes les composantes génératrices d’un son, telles que les oscillateurs, les filtres, les VCAs, les enveloppes et les LFO aient des réglages indépendants, voix par voix. Dans le cas d’un synthétiseur paraphonique, en revanche, seuls les oscillateurs sont affectés à une voix et les autres composantes sont partagées par l’ensemble. Les oscillateurs individuels peuvent donc être joués indépendamment les uns par rapport aux autres, tandis que les composantes en aval dans la chaîne sonore, telles que les filtres, VCAs et modulateurs restent communes à toutes les voix (c’est-à-dire à chaque oscillateur). En pratique, lorsque l'on joue des accords brefs ou que l'on fait un usage modéré du filtre, la différence passe généralement inaperçue. Toutefois, cela peut ne pas être le cas lorsque des enveloppes ou des filtres profonds à progression lents sont utilisés – les réglages des notes antérieures tenues pouvant alors affecter celles à venir.

Votre contact: Studio/Synth/Computer

Produits associés